Bonne Santé: ce qui dépend de nous. La santé des étudiants...et des autres (par Dr AM Puyhardy)

08 mars 2018

Tant qu'on a la santé...

On l'entend souvent, celle là. Un peu comme une formule magique, de la part de ceux, qui, sans trop savoir comment, ni pourquoi, ont la santé. Et comme une évidence par ceux qui sont de l'autre côté. Car le monde se trouve divisé en deux: d'un côté, les bien-portants; et de l'autre...tous les autres: malades, convalescents, blessés, handicapés. Tant que vous faites partie des bien-portants, vous ignorez tout simplement l'existence de cet autre monde. Un jour, vous tombez dedans. Ou votre mère, votre soeur, votre conjoint tombe... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 mai 2020

Hydroxychloroquine, azithromycine versus COVID-19: où en est-on ce 8 mai?

Le monde entier travaille sur la question mais aucun traitement n'a été validé scientifiquement. Quelques avancées: Médicaments anciens et phytothérapie Tolérance 1°)"Protocole Raoult": azithromycine + Hydroxychloroquine: correcte sous réserve de surveillance  du ionogramme, de l'ECG, et de l'exclusion des contre-indications (médicamenteuses  ou autres) 2°) hydroxychloroquine seule: correcte (respect des contre-indications) 3°) azithromycine seule (ou autre macrolide) : bonne (respect des contre-indications:... [Lire la suite]
05 mai 2020

COVID: les leçons de la Grèce

Europe: les leçons de la Grèce Un confinement mis en place le 15 mars, dès les premiers morts du coronavirus . Le pays ayant un système de santé dans un état dramatique. Au 30 Avril, 146 décès. En France, un confinement mise en place, également le 16 mars (comparativement, 15 jours plus tard, 146 décès étant observés.) Une surcharge à la limite extrême du système de santé sur un quart du pays, avec durant plusieurs jours, au moment du pic, impossibilité d'assurer aux plus âgés l'accès à une chance de réanimation. Au 30 Avril, 25... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 mai 2020

COVID: aggravation secondaire = suspicion d'embolie pulmonaire

Il nous aura tout fait , ce COVID. De la fièvre, mais pas toujours. Mal à la gorge. De la toux. De la diarrhée. Des engelures au mois d'avril. Des éruptions cutanées.  Des fourmillements . Des conjonctivites. Des détresses respiratoires. Des complications thrombo emboliques en réanimation. Aux dernières nouvelles, des myocardites chez des enfants. Et maintenant,  des retours de flamme, chez des gens qui ont eu des symptômes, lesquels ont disparu. Et qui 15 jours, trois semaines après, sont très, très essoufflés. Ces... [Lire la suite]
25 avril 2020

Déconfinement: tous masqués?

Oui, sans hésitation. Avec des masques  dits "alternatifs", à défaut de masques chirurgicaux. Que nous utiliserons éventuellement quand nous en aurons. Des masques en tissu que l'on peut acheter ou coudre soi-même, avec ou sans machine. Sans attendre que le gouvernement s'en occupe pour nous, nous sommes 67 millions en France. Des pays asiatiques très densément peuplés: Hong-Kong, Singapour..ont institué le port du masque hors de chez soi pour tous les citoyens de plus de deux ans. Associé à  l'identification et ... [Lire la suite]
27 mars 2020

petits moyens contre COVID: pas un fake, finalement

Si les les symptômes que vous présentez sont compatibles avec une forme bénigne du Coronavirus...   Pour soulager les symptômes, vous pouvez utiliser du PARACETAMOL (DOLIPRANE, DAFALGAN, EFFERALGAN, etc.). Il faut prendre au maximum 3 grammes par jour de Paracétamol. Il ne faut pas utiliser d'IBUPROFENE (ADVIL, NUROFEN, NUREFLEX, SPIFEN, SPEDIFEN, etc etc.) ni d’ASPIRINE   Il faut néanmoins être vigilant et surveiller votre état au moins 2 fois par jour.   Les signes qui doivent vous alerter et vous amener à... [Lire la suite]

26 mars 2020

COVID : transmission respiratoire et fécale

En période d'épidémie, tout signe anormal respiratoire ou digestif doit être considéré comme COVID-19. Il est, bien sûr, peu probable. Mais possible.Ce virus pose le défi d'une double transmission: respiratoire, bien sûr, mais aussi fécale, par les selles. Si nous présentons des signes respiratoires ou digestifs bénins, nous pouvons être rassurés. Mais nous devons protéger notre entourage en respectant une hygiène respiratoire, mais aussi fécale, la transmission du virus par les selles étant avérée, et ce 21 jours.Pour l'instant il... [Lire la suite]
24 mars 2020

COVID 19: évaluer la gravité des signes

SARS-COV-2019 a une gravité respiratoire. des personnes ayant des signes respiratoires bénins s'aggravent parfois au 7ème et 10è jour. La détresse est rapide, mais prend tout de même plusieurs heures pour s'installer. Nous pouvons déceler cette aggravation. Premièrement, Au calme, vous  comptez lentement à voix haute, un nombre par seconde environ,  sans reprendre votre respiration. Notez à combien vous arrêtez.  Ensuite, évaluez votre fréquence respiratoire : Au calme, munissez-vous d'un chronomètre, timer,... [Lire la suite]
14 mars 2020

Stade 3 du coronavirus en France : respecter la distanciation sociale ou subir une évolution à l'italienne

  Comment attrape-t-on un virus de ce type? La contagion est respiratoire: quand nous parlons, nous envoyons tous des postillons microscopiques, à une distance d'un mètre environ. Ces postillons peuvent contaminer des surfaces pendant plusieurs jours. Ils doivent être portés à la bouche par  les mains, ou respirés, pour contaminer quelqu'un . Un virus ne nous "saute" pas dessus. Le virus ne stagne pas dans l'air, ni dans l'eau. Il peut rester sur les surfaces pendant plusieurs jours. Il est sensible à la chaleur: 90... [Lire la suite]
05 février 2020

Menstruation: est-ce que vous saignez trop? L'hémophilie touche les femmes aussi

  La menstruation, "période", ou "règles", est un phénomène attendu chez les femmes. Mais on peut saigner trop. A tel point que des scores existent pour quantifier le saignement. Voci le score de Higham: Le score est déterminé à la fin des règles. A 100 points, on s'interroge; à 150 points, il faut des réponses. Ces réponses sont données par l'étude de la coagulation sur une prise de sang. Les causes des saignements excessifs sont multiples. PHI est une application non intrusive (pas d'autorisations inutiles) qui permet de... [Lire la suite]
18 janvier 2020

Un bon sommeil

  Quels dormeurs sommes nous? Petit ou gros dormeur Quelle injustice!Certains adultes ont besoin de 11 à 12 heures, chaque nuit, pour être en forme. La plupart dorment moins. Le sommeil suffisant ...c'est celui qui vous fait vous réveiller en forme. Combien d'heures? Le nombre que vous dormez en vacances, sans réveil. Tant que çà? Eh oui...   Du matin ou du soir? Si l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, ce n'est pas juste pour les autres. Parce que cette tendance: "du matin ou du soir", fait partie de nous... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 janvier 2020

sport collectif et vaccin hépatite B

Quelle est la différence entre hépatite B et VIH? Ça se transmet de la même façon, par le sang ou les sécrétions sexuelles.Mais l'hépatite est 100 fois plus contagieuse. Quel rapport avec le sport? Eh bien, le contact avec le sang bien sûr. Il n'y a pas que la boxe. Tous les sports collectifs peuvent faire se rencontrer le sang d'une personne avec une petite plaie chez une autre, sans parler des projections vers les yeux, où il s'agit d'une muqueuse: pas besoin d'une plaie pour contaminer. Les morts par hépatite B en france? 3000... [Lire la suite]
19 décembre 2019

contre les douleurs d'estomac: des médicaments efficaces

Les anti-ulcéreux majeurs (indice: leur nom finit par "prazole" ) ont eu sur la chirurgie de l'estomac l'effet que les pare-brise en verre feuilleté ont eu sur les plaies oculaires: une diminution drastique des interventions urgentes. Les saignements de l'estomac conduisant à la chirurgie sont aujourd'hui, dans les pays ont il existe un accès correct  à la santé, exceptionnels.   Ces produits cassent la sécrétion acide et permettent à l'estomac de cicatriser. En effet, une plaie ou irritation  arrosée régulièrement à... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2019

Vaccination contre le papillomavirus des jeunes filles: un bénéfice aujourd'hui incertain (2019)

    Le cancer du col étant lié à des déterminants de modes de vie: précocité des premiers rapports,  multiplicité des partenaires, et la protection n'étant pas acquise envers tous les papilloma, cette vaccination présentait   un intérêt pour certaines jeunes filles. La vaccination n'est efficace qu'avant de débuter les rapports sexuels. Elle ne dispense pas des examens gynécologiques réguliers (annuels) qui permettent de déceler ces cancers à leur tout début. Des complications exceptionnellement... [Lire la suite]
03 novembre 2019

Vaccin contre le méningocoque B: vacciner les bébés?

La méningite est une grande urgence infectieuse, et peut être la seule. Celle qui justifie , pour le médecin généraliste, d'avoir des antibiotiques injectables dans sa trousse, prêts à être injectés même avant le SAMU dans certaines circonstances très particulières. Une maladie qui commence par des signes très discrets, parfois de petites taches rouges sur la peau, qui ne blanchissent  pas quand on appuie dessus. Elle peut tuer en quelques heures. Un cauchemar , en somme. Notre cauchemar à tous. En France, la méningite la plus... [Lire la suite]
01 novembre 2019

Hyperémèse gravidique, les vomissements incoercibles de la grossesse: traiter vite, traiter fort, pour hospitaliser moins

La grossesse, c'est que du bonheur. Pour 99% des femmes, il y a des inconvénients mineurs, compatibles avec une vie normale ou nécessitant éventuellement un peu de repos. Pour les chanceuses, il y a l'hyperémèse gravidique. Vous vomissez sans arrêt, vous perdez du poids, et vous risquez votre vie par perte d'électrolytes, comme les anorexiques. D'ailleurs,il y aura toujours quelqu'un pour vous traiter d'anorexique, "parce que ce n'est pas normal de vomir autant, hein?" Les plus gentils vous traiteront simplement de "chochotte",... [Lire la suite]
14 juin 2019

La deuxième vie d'un fauteuil roulant

Pour un valide, le fauteuil symbolise une réalité pénible. Pour la personne qui l'utilise pour se déplacer, le fauteuil est l'instrument de sa liberté. Déjà coûteux pour le citoyen d'un pays riche, le fauteuil roulant est inabordable pour le citoyen pauvre d'un pays pauvre. Les infirmes sont souvent confinés chez eux, ou transportés dans des poussettes pour enfants, pour cette raison. Si vous-même ou un proche n'avez plus l'utilité d'un fauteuil roulant, ne le jetez pas. Donnez-le. En Moselle, partenariat Santé 57 pourra venir... [Lire la suite]
06 juin 2019

AVC, accident cardiaque: les jeunes aussi

  Le plus souvent, l'accident cardiaque frappe un homme, de plus de 40 ans, fumeur, et stressé. Le plus souvent, l'attaque cérébrale  (accident vasculaire cérébral ou AVC) frappe une personne deplus de 70 ans, hypertendue. Le plus souvent. Des milliards d'hommes sur cette terre et autant de cas particuliers. La fréquence de ces évènements sur une courbe en cloche. Au sommet, "le plus souvent". Des maladies rares , aussi, contre lesquelles on ne peut rien. Des facteurs de risque... Toujours les mêmes. La conformation... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
28 mars 2019

Du bon usage des Urgences

        Les urgences sont calibrées pour gérer les situations aigues, avec priorité aux plus graves. Qu'est-ce qu'une situation aigue? Une situation non prévisible, et qui vient d'arriver. Exemple type: une douleur brutale, une perte de de connaissance (évanouissement). Mais aussi  la perte de sensation d'un membre, le fait d'avoir dit des choses incompréhensibles pendant 5 minutes, même si tout est rentré dans l'ordre, et bien sûr tous les types d'accidents:chutes, accidents de la route... A toute... [Lire la suite]
Posté par AMPUY à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mars 2019

Infection urinaire (=cystite) ) des jeunes filles: le traitement monodose disponible en pharmacie sans ordonnance (France)

Si vous êtes une femme et que vous avez l'impression d'uriner des lames de rasoir, la cystite est probable. Vous allez aux toilettes très souvent, urinez des quantités minimes, l'urine est parfois teintée de sang. La cystite simple ne s'accompagne ni  de fièvre, ni de frissons (qui sont des équivalents de la fièvre) ni de douleur dans le dos. Des brûlures urinaires avec fièvre et/ou frissons et/où douleurs dans le dos nécessitent un avis médical urgent. La cystite chez l'homme nécessite aussi un examen médical, pour d'autres... [Lire la suite]