Oui...et non.

sun_3588618_640

La durée d'ensoleillement influe sur le moral. Discrètement, souvent. Parfois, l'hiver peut causer de la tristesse persistante, une augmentation de la durée du sommeil. Si ça se renouvelle d'une année sur l'autre, ça peut être de la dépression saisonnière.

Pour lutter contre

-- Exposez vous à la lumière extérieure chaque jour et autant que possible

-- Si c'est insuffisant, vous pouvez essayer la luminothérapie le matin:

                 1°) en achetant une lampe de luminothérapie d'intensité suffisante: 2500 à 10000 lux. (Une belle journée d'été a une intensité lumineuse de 100 000 lux.)

 Vous vous exposez régulièrement tous les matins. La durée nécessaire est d'environ 2 heures à 2500 lux, 30 mn à 10 000. Il existe bien sûr des variations de tolérance individuelle. Il ne s'agit pas de regarder la lampe directement mais d'en être suffisamment proche (60 cm) pendant votre activité: lecture, petit déjeuner, ordinateur..;!

                 2°) en vous réveillant avec un simulateur d'aube si le réveil est difficile.

 

Le bénéfice est perçu entre une et trois semaines.

Bien sûr, c'est un investissement. Les vacances au soleil produiraient  le même effet, naturellement...