flower_3156056_1280

On est au 21ème siècle.Mais connaître son corps est toujours un défi. Les plaisirs dits solitaires gardent  mauvaise presse. Toute endorphine est pourtant bonne à prendre, étant bonne pour votre moral, et donc pour votre santé. Votre corps vous appartient et vous êtes libre de jouer avec.

Les hommes sont à peu près libérés du tabou de la masturbation. Ils savent à peu près comment s'y prendre, aussi, parce que leurs organes sexuels sont assez évidents et visibles.

Les femmes, par contre...

D'abord, il faut un miroir. Ensuite, oser toucher son corps avec une précision millimétrique.

Et qui a dit qu'il s'agit de plaisir solitaire? La masturbation agrémente aussi la vie de couple, et peut se substituer à des formes de sexualité non possibles ou non souhaitées.

En cas de célibat, qu'il soit volontaire ou non, s'accorder du plaisir est une forme d'hygiène mentale. Physique, également, surtout si vous êtes une femme ayant franchi la ménopause ; dans ce cas la sexualité s'use si on ne s'en sert pas, selon la jolie formule de nos amis anglo-saxons: use it or lose it.

Des dangers? Il n'y en a pas, dans une pratique saine et douce. Un écueil, cependant, pour les accros à la pornographie qui seraient tentés d'imiter les "exploits" des acteurs.

Chacun sait que dans le porno le plaisir est simulé, mais beaucoup ignorent que certaines pratiques, non seulement ne procurent aucn plaisir, mais ne  sont tolérées par les actrices que du fait d'une anesthésie du bas du corps par péridurale. Introduire dans des orifices du corps des objets démesurés représente un réel danger. Les vaisseaux sanguins pelviens étant à la fois tout proches et de gros calibre, des hémorragies mortelles peuvent survenir.

Pour les hommes, introduire le pénis dans toute forme d'anneau peut  conduire à la libération chirurgicale et urgente dudit pénis, resté coincé dedans par un phénomène d'étranglement, qui s'auto-aggrave par formation d'oedème. Si cette situation ce prolonge le risque est la  perte de la fonction érectile.

Des objets récréatifs de proportions raisonnables  (et conçus pour cet usage) ne posent par contre aucun problème.Petit détail, un objet introduit dans l'anus doit comporter un anneau à son extrémité pour le récupérer. Dans le cas contraire il peuvent  nécessiter une intervention chirurgicale pour les retirer, comme le savent les urgentistes.